25/04/2018

Quelques expressions québécoises à connaître pour un séjour au Canada

Je voyage assez souvent, et quand je me rends dans des pays francophones, je m'intéresse toujours à la manière dont le français y est parlé. Apprendre des expressions québécoises, entre autres, cela m'aura permis de me fondre dans la masse.


matthew-henry-86779-unsplash.jpg

 

Le jargon du français canadien

 

Pour avoir la liste complète du lexique québécois, vous pouvez vous rendre sur cette page.

 

- Achaler : avoir un comportement ou tenir des propos déplacés

- À m'ment d'né : une déformation à l'oral de « à un moment donné »

- En bedaine : torse nu

- Bullshit : comme en France, ce terme désigne les fadaises

- Brailler : si en France, ce terme est synonyme de crier, au Québec, il signifie pleurer.

- Beau : suivant le contexte de la phrase, « c'est beau » peut vouloir dire « c'est bon ».

- Croche : pour dire que quelque chose est fait de travers

- Être down : cela veut dire qu'on est déprimé, ou bien qu'on est enthousiaste – il faut toujours situer l'expression dans le contexte.

- Flatter : ce verbe est utilisé par les Québecois au sens propre, c'est-à-dire caresser quelqu'un ou quelque chose.

- Habitant : dans certaines situations, habitant est synonyme de campagnard.

- Pointe : si en France, on dit « une part » de gâteau, les Québecois parlent d'une « pointe » de pizza, de tarte…

 

Les expressions courantes

 

- Être assis sur son steak : désigne une personne paresseuse

- Faire du train : faire du vacarme

- Lâche pas la patate : pour dire « ne baisse pas les bras »

- Manger ses bas : il faut comprendre que le mot bas désigne au Québec les chaussettes. L'expression manger ses bas est une image qui renvoie à une personne en situation de panique ou de stress.

- Avoir de la mine dans les crayons : une expression désignant une personne ou un couple qui a une sexualité très intense.

 

 

Vous retrouverez davantage d'expressions propres au français canadiens en suivant ce lien.

16:26 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.