30/03/2018

Les conditions et formalités pour travailler au Canada en tant qu'infirmier

Travailler en tant qu’immigré au Canada, présente de nombreux avantages. Parce que la demande est forte, le pays à travers des programmes spécialisés, offre la chance aux expatriés d’y exercer, entre autres le métier d’infirmier. Pourquoi infirmier ? Parce que c'était mon cas.


woman-3187087_640.jpg

 

Trouver votre poste avant de partir

Le point de départ pour immigrer au Canada, c’est de vous informer sur les modalités et conditions du pays. Auprès du consulat canadien de votre pays, vous pourrez obtenir toutes les informations nécessaires à votre établissement, et sur comment obtenir un visa de travail. Celui-ci, délivré selon votre profession, sera d’une durée déterminée. Répertoriez par la suite tous les établissements médicaux qui octroient des opportunités aux expatriés.

Pour postuler, envoyez-y directement vos CV !

Vous pourrez également solliciter l’appui de Recrutement Santé Québec (RSQ). Chargé de l’assistance aux immigrés voulant exercer dans le domaine de la santé, cet organisme est mandaté par le gouvernement canadien. Avec des conseils adéquats, il saura vous guider dans vos démarches administratives et dans votre recherche d’emploi.

Être infirmier français expatrié au Canada : Oui mais comment ?

Une inscription préalable à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) est nécessaire. En effet, si vous avez obtenu votre diplôme sur un autre territoire, vous devez effectuer une demande de reconnaissance de diplôme.

C’est en ce sens qu’intervient l’OIIQ. Avec sa commission d’admission à l’équivalence, l’OIIQ étudie et détermine la recevabilité de votre dossier. Cette évaluation tiendra compte du contenu de votre formation, des formations supplémentaires effectuées et de votre expérience professionnelle.

En outre, il vous sera exigé de passer un examen professionnel. Celui-ci aura pour but de juger de vos aptitudes à exercer la profession et servira de support à l’octroi de votre permis d’exercice.

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site https://www.oiiq.org/.

16:10 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.